Etudes ALM

Dans le cadre de l'Asset-Liability-Management (ALM), nous comparons les placements de votre institution de prévoyance avec les engagements et les besoins en liquidités. Vous repérez ainsi les risques que vous pouvez prendre en matière de placement des capitaux de prévoyance et le rendement que vous devez réaliser.

Libera soutient sa clientèle pour toutes les questions liées à l'ALM, comme l'évaluation de la capacité à prendre des risques, par exemple. Nous proposons ce service via notre filiale A&L Asalis. Elle est spécialisée en Asset-Liability-Management et en conseil en matière de placement pour les caisses de pensions.

Notre offre

  • Elaborer des études ALM semi ou entièrement dynamiques
  • Définir les besoins de liquidités et calculer la part de liquidités optimale dans la future stratégie de placement
  • Examiner la capacité à prendre des risques et définir la volatilité maximale de la future stratégie de placement
  • Déterminer le besoin de rendement et définir le rendement minimal de la future stratégie de placement
  • Modeler l'interaction entre la rémunération des avoirs de vieillesse des assurés et assurées actifs (en primauté des cotisations) et le taux de couverture

Vos avantages

  • A&L Asalis prend en compte aussi bien les placements que les besoins en liquidités de votre caisse de pensions.
  • Vos obtenez ainsi un profil de rendement et de risque global de la future stratégie de placement de votre institution de prévoyance.
  • Les résultats de l'évaluation vous permettent également de définir la suite de la procédure - notamment les principaux aspects de la mise en œuvre de la future stratégie de placement.

L'ALM a gagné en importance pour différentes raisons, notamment les turbulences sur les marchés financiers au cours des quinze dernières années, les modifications de l'OPP 2 entrées en vigueur au 1er juillet 2014 sur les placements de la fortune et les effets de la décision prise le 15 janvier 2015 par la Banque nationale suisse, à savoir la diminution des taux d'intérêts directeurs et la suppression du taux plancher face à l'euro.

Depuis l'entrée en vigueur de l'art. 51a LPP (notamment let. n) au 1er janvier 2012, les caisses de pensions doivent contrôler périodiquement la concordance à moyen et à long termes entre la fortune placée et les engagements. Les études ALM font donc partie du cahier des charges de toute institution de prévoyance.

Contact

Philippe Schlumpf
Senior Investment Consultant
Tel. +41 43 344 42 10
E-Mail senden